Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Librairie Les Cordeliers

  • La couleur de l'air respirable...

    Les éditions Do nous surprennent à nouveau. Après la lecture heureuse de Comment j'ai rencontré les poissons d'Ota Pavel, je suis allé voir ce petit La décision de Brandes de l'écrivain catalan Eduard Marquez histoire de confirmer la bonne impression que m'a fait cet éditeur au nom mystérieux. Et la c'est la claque... Un texte qui va rester pour moi comme restera l'énorme Confiteor de Jaume Cabre par exemple.

    Lire la suite

  • Nouveau livre sur la Résistance dans la Drôme

    Dédicace du livre "Subir...mais lutter. Drômoises et Drômois dans la seconde Guerre Mondiale"

    Lire la suite

  • Soirée Poésie

    SOIRÉE POÉSIE
    Vendredi 17 novembre à partir de 19h

    Lire la suite

  • Rencontre avec William Boyle

    boyle, william, brisé, tout, gallmeister, dédicaces, librairie

    Repéré l’année dernière par François Guérif à qui l’on doit la découverte en France de James Ellroy, Dennis Lehane ou Donald Westlake, William Boyle publie aux éditions Gallmeister son second roman, Tout est brisé.

    Cet ancien disquaire new-yorkais spécialisé dans le rock indépendant américain sera notre premier invité de la rentrée, le mercredi 20 septembre.

    Lire la suite

  • Monnaie Locale

    La BEL MONNAIE arrive aux Cordeliers !

    Lire la suite

  • Quand une étrange lubie vous gagne

    19441654_10213290354119082_8869580453542897237_o.jpg

    POÉSIE DU GÉRONDIF

     

    de Jean-Pierre Minaudier

     

    Éditions Le tripode

     

    A gauche, le cauchemar de mes années de lettres. A droite, les vagabondages linguistiques d'un passionné de peuples et de mots.

     

    Collectionneur de grammaires de langue rares, Jean Pierre Minaudier s'est trouvé il y a de ça quelques années une addiction sinon étonnante et unique en son genre, particulièrement flippante et difficile à comprendre. La poésie du gérondif, c'est... Attends que je réfléchisse Jean Pierre... cet élan insensé qui pousse un jour un adorateur du kayardild, du kwaza et de l'urarina, entre autres, a fondé une secte d'adorateurs de la grammaire dont le cri de ralliement serait un trill bilabial qui, j'ai bien peur, risque de dépasser l'entendement du lecteur ! Pour autant, croyez le ou non, je n'ai pas été loin de rejoindre la secte.

     

    Là où le commun des mortels lit des romans, de la poésie ou une bonne BD, Jean Pierre Minaudier s'enjoye sur une grammaire descriptive d'une langue des îles lointaines, brûlantes et inutilisables du Pacifique. Et le pire, voyez vous, c'est que Jean Pierre est contagieux et vous racontera avec un humour bien à lui pourquoi chaque langue, chaque idiome, véhicule une vision singulière et donc admirable du monde qui nous entoure !

     

    Alors on dit quoi ? On dit "Bravo Jean Pierre" !

     

    Allan

  • Alien versus Tokyo : une invasion comique et rafraichissante !

     

    Tokyo-alien-bros-1-lezard-noir.jpgTOKYO ALIEN BROS

    de Keigo Shinzo

    Editions Le Lézard Noir

     

    Un panard complet ce manga !


    Usbek et Rica dans le rôle de deux aliens envoyés sur terre afin de déterminer si oui ou non le terrain est viable !


    Mais c'était sans compter sur l'absurdité, les vices et la complexité de la psyché humaine et la propension inégalée de ces deux énergumènes polymorphes à basculer dans des quiproquos fabuleux et des scènes d'anthologie à vous réduire à néant le mythe des envahisseurs venus de l'espace !


    Fichtre, c'est frais et hilarant ! Allez-y !

     

    Allan

     

  • fermeture exceptionnelle !!!!

    Lundi 12 juin, la librairie sera exceptionnellement fermée pour cause de maintenance informatique !

    Merci de votre compréhension !

  • Deux héros pas très ordinaires...

    polar, mackay, fille, kenyon, street, calmann, lévy, washingtonLa fille de Kenyon Street

    David Swinson

    Trad. de l’anglais US par Mireille Vignol

    Ed. Calmann Levy     20.90€

    Franck Marr est un ex inspecteur au commissariat de Washington DC. "Ex inspecteur" car il s’est fait jeter de la police pour cause de gros problèmes liés à sa consommation un peu trop prononcée pour la cocaïne… Il vit désormais en vendant ses qualités de fin limier à son amie Leslie Costello, avocate de la défense, et satisfait son penchant pour les stupéfiants en cambriolant les repaires de trafiquants du secteur. Une vie comme une autre quoi. Il s’en sort pas mal finalement.

    Tout dérape le jour où, en plein maraudage dans une planque de latinos, il tombe par hasard sur une adolescente ligotée à une chaise, vraisemblablement droguée, violée et battue. Que faire de ça ? Comment expliquer sa présence ici ? Comment pourtant ne pas essayer de sauver cette gamine avant le retour de ses bourreaux ? Les emmerdes commencent mais Franck Marr ne se départ jamais d’une espèce de flegme réjouissant pourvu qu’il soit assisté d’un petit rail de coke. C’est pas très moral tout ça mais on compose avec sa vie comme on peut.

    Avec cette première enquête, David Swinson, lui-même ex-inspecteur au Metropolitan Police Departement de Washington maintes fois distingué pour son travail dans la répression du trafic de drogueet du grand banditisme, nous propose un polar particulièrement bien incarné. C’est bon, désinvolte et saisissant. On adore !

    L’enfer est au bout de la nuitpolar, mackay, fille, kenyon, street, calmann, lévy, washington

    Malcolm Mackay

    Trad. de anglais par Franchia Gonzalez-Batlle

    Ed. Liana Levi       7.30€

    Enfin en poche !

    Glasgow et sa pègre. Après la formidable trilogie sur les pas de Calum MacLean, le tueur attitré du clan Jamieson, Malcolm Mackay nous entraîne à présent sur les traces d’un autre type de l’organisation : le cogneur Nate Colgan. Celui que l’on appelle pour brutaliser le pauvre type qui ne paie pas ses dettes par exemple, ou celui qui ne respecte pas les consignes… Un bon tas de muscle donc, mais quelqu’un d’intelligent aussi qui va devoir se servir de ces deux qualités dans cette nouvelle affaire : le grand chef Jamieson moisissant en prison, ses lieutenants se découvrent des ambitions. Quand arrive en plus la nouvelle qu’une organisation concurrente en rapport avec Zara, l’ex-fiancée de Colgan, convoiterait leur territoire, alors là oui, vraiment, il va falloir la jouer très fine. Il y aurait même de la manipulation dans l’air.

    Partie de billard à trois bandes garantie ! Un personnage attachant au code moral très strict et une narration à l’économie pour un polar redoutable… on en redemande !

     

  • Quelques rencontres à venir

    Dédicace avec Laurent SAVARD

    samedi 20 mai de 10h30 à 12h30

    savard, gabin, limites, payot

    Dédicace avec Jean-Claude Bidaux

    samedi 27 mai

    de 15h à 18h

    bidaux, conscience, ouvrir