Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ce Gatsby là est Magnifique !

    fitzerald, francis, scott, gatsby, polLe chef d’oeuvre de Francis Scott Fitzerald vient d’être retraduit par Julie Wolkenstein, une romancière doublée d’une maître de conférence en littérature comparée, entraînant dans son sillage une belle polémique. Gatsby le Magnifique, The great Gatsby, peut-il devenir simplement… Gatsby ?

    Nous n’entrerons pas dans ce débat au demeurant passionnant (plus d’infos ICI), mais cette nouvelle traduction devrait vous donner l’envie – comme elle me l’a donné à moi – de vous jeter dans ce texte magnifique écrit en 1925 autour duquel nous n’avions que trop tourné. Pour les initiés, que cette mise à jour du chef d’œuvre de Fitzerald soit l’occasion de retourner faire un tour du côté de Long Island, aux abords de cette villa magnifique de West Egg.

    Là vit un type mystérieux qui donne très souvent de somptueuses réceptions auxquelles il ne participe qu’à peine. Qui est cet homme qui porte beau, entouré de convives qu’il ne connaît pas, et laisse une impression de solitude douloureuse au joyeux anonyme, la coupe de champagne à la main, qui aurait l’idée de croiser son regard ? Et cette fortune dont il semble si prodigue, d’où lui vient-elle ? Et ces longues heures qu’il passe seul sur sa pelouse à regarder de l’autre côté de la baie, du côté de East Egg... Pour voir quoi ? Une vague lumière verte dans la nuit, fragile comme une chandelle offerte augatsby vent ? Toutes ces questions, Nick Carraway, jeune trentenaire venu à New York pour apprendre le métier d’agent de change, se les pose lui aussi. Depuis toujours, son bon visage et son caractère bien élevé ont fait de lui un confident naturel auprès de pas mal de gens et c’est, somme toute, assez naturellement que Gatsby, dont il va devenir le voisin va lui apporter des réponses qui vont à jamais bouleverser sa vie…

    Allez ! Lisez ou relisez Gatsby ! Pour n’en connaître qu’une, cette traduction là n’en reste pas moins formidable et donne à ce classique une touche de modernité sans doute bienvenue. Les traductions vieillissent, il faut le reconnaître, alors emparons-nous de celle-là et crions que Magnifique ou pas, cette traduction est Great !