Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2011

La mémoire et l'oubli.

POL, robin, patrice, voyage, blue, gap, navajo, alzheimerVoyage à Blue Gap de Patrice Robin

éd. POL        11€

Connaissez-vous Blue Gap ? Une vingtaine d’habitations  au cœur d’une réserve Navajo de l’Arizona. C’est là que Louise a trouvé l’amour. Il s’appelle Scott, est indien et ne porte que des chemises à carreaux.

Le voyage que le narrateur, père de la jeune femme, s’apprête donc à faire en terre indienne pour retrouver sa fille et rencontrer Ben et Lauren, les parents de Scott, sera surtout pour lui un voyage sur les sentiers tortueux de la mémoire. Celle, bien sûr, des premiers habitants de ce continent dit nouveau, massacrés et déportés par les pionniers, à présents parqués dans des réserves éloignées, trompant, mais à peine, la misère de leur condition dans des entreprises commerciales sans âme. Mais aussi celle de sa mère, qui s’enfuit comme le temps passe. Et les médecins qui lui font comprendre qu’elle n’en reviendra pas. Alzheimer.

Marchant sur les traces des ancêtres de Scott, suivant par la pensée celles de ses propres parents, paysans des terres grasses du grand ouest, l’auteur de ce texte sensible, touche ce qui en chacun de nous se trouve de plus fragile et pudique : le sentiment d’appartenance filiale.

Patrice Robin fuit l’éloquence, ne brusque pas la langue. Ne brode pas de ces phrases chargées de style et de poésie. Ses mots font le bruit du papier qui brûle. Et vous laissent bouleversé.

La rencontre avec Valjarevic, c'était comment ?

valjarevic, CômeSi vous avez raté la rencontre avec l'écrivain serbe Srdjan Valjarevic et son traducteur Aleksandar Grujicic, allez sur le passionnant site d'une lectrice attentive présente parmi la trentaine de lecteurs venue l'écouter nous parler de Côme. Cliquez ICI !

Et surtout lisez, lisez, lisez Côme !

23/05/2011

RENCONTRE AVEC SRDJAN VALJAREVIC mercredi 25 mai

Voici une des plus belles surprises de ce début d’année ! L'écrivain serbe Srdjancôme, actes, sud, valjarevic, srdjan, serbe Valjarevic nous entraîne  au bord du lac de Côme d’où l’on revient des souvenirs plein les yeux.

Un jeune auteur serbe, dont on ne saura jamais le nom, rempli presque sans y croire un formulaire pour s’adjuger une bourse qui lui ouvrira les portes des villas du domaine Bellagio où il pourra « y écrire tranquillement ». Seulement « à l’époque, travailler ou écrire sérieusement ne l’intéresse pas ». Ce séjour d’un mois va finalement s’avérer être une délicieuse et douce digression dans la vie d’artiste de ce jeune homme à l’ivresse élégante.

Toujours simple et sincère, nous le suivrons au fil de ses rencontres. Sans préjugés il sera le trait d’union entre deux mondes : celui de la résidence perchée sur la colline Tragédia, et celui des habitués des deux troquets du village en contrebas. Dans ce monde nouveau, entre théorème et football, entre deux verres aussi, il saura nouer des liens solides au grès des regards, des sourires et des gueules de bois.

valjarevic, srdjan, actes, sud, cômePeu à peu, ce grand lecteur de Walser et Thomas Bernhard se laissera aller à la promenade, aux pique-niques et aux baisers sur les bords du lac d’où pourtant, il faudra bien partir avec pour tout bagage une bouteille de Whisky et une sérénité folle.

Certains personnages de romans nous accompagnent toute notre vie, celui-ci en fait partie. Sitôt le livre refermé, il vous manque déjà…Une merveille.

 

Valjarevic et son traducteur à la librairie des Cordeliers Mercredi 25 mai

Signature de18 à 19h Rencontre après 19h (env. 1 h)

Un verre de vin sera servi à la suite de la rencontre.


15/05/2011

Pour des libraires et des éditeurs heureux.

Laurent Beccaria, éditeur des Arènes et cofondateur des revues XXI et 6 mois a récemment publié cette réflexion sur les liens entre éditeurs et libraires à l’avenir. Nous souscrivons à 100% à l’ensemble des neufs propositions ci-dessous reproduites et nous souhaitions vous les faire partager.

« Vu de mon rocher, neuf erreurs à ne pas commettre pour être des éditeurs et des libraires heureux au XXIe siècle :

Croire les discours angéliques des adorateurs de la modernité. La lecture numérique sert d’abord les intérêts des fabricants high tech. Elle donne le pouvoir aux géants du web, qui ne connaissent comme lois que l’algorithme, le marketing et la maximisation du profit immédiat.

Parier sur des prix de vente raisonnables pour les livres numériques. Quelle valeur accordbeccariaer à ce qui prend trois secondes à télécharger et que l’on peut copier indéfiniment sans en perdre la propriété ? Le piratage aidant, les prix de l’édition vont rejoindre ceux des applications lambda, entre 0.99€ et 4.99€.

Miser sur le catalogue. Les éditeurs vont bénéficier d’un effet d’aubaine : constitution de bibliothèques numériques, appétit des lecteurs lointains. Mais ils ne danseront pas longtemps. Pour les nouveautés, nous devrons vendre beaucoup plus de livres ou accepter d’être rémunérés beaucoup moins.

Imaginer que le numérique est un modèle économique. Ecoutons Rick MacArthur, directeur de la revue Harper’s : « Au Vietnam, il fallait chaque année toujours plus de troupes et d’argent et on nous promettait la victoire au bout. Elle n’est jamais arrivée. Nous dépensons une fortune dans la création numérique, il en faut toujours plus et personne n’arrive à en vivre.« 

Arrêter d’investir sur le papier. Rendons les livres non substituables au numérique, sans lésiner sur nos efforts éditoriaux. Imaginons des livres et des revues évènements, avec des contenus qui tranchent sur la banalisation du numérique, des livres où souffle l’esprit. Fabriquons de beaux objets dignes d’être gardés et offerts.

Ignorer le monde numérique. Certains textes éphémères ou au contraire trop savants seront plus à leur place en numérique qu’en papier : lançons-les directement ainsi. L’impression à la demande est une niche d’avenir : développons-la. Les réseaux sociaux sont les premiers alliés des livres et des auteurs : investissons-les.

Supprimer les représentants. Ils sont la clé de voûte de la profession. La « diffusion de papa » doit évoluer en profondeur. Mais remplacer le contact humain par des bons de commandes électroniques serait une erreur funeste. Il faut au contraire construire à partir d’eux.

Accepter un déclin de la librairie. C’est là où se nouent des échanges réels et non réductribles à la loi des grands nombres. Là où des lecteurs accepter de payer 10, 20, 30 voir 100€ parce que « ça les vaut ». Nous devons améliorer les remises, les conditions de paiement et les informations fournies. Si nous travaillons mieux ensemble, les libraires pourront augmenter leurs marges, tout en traitant moins de volumes.

Imaginer que l’on peut s’en sortir tout seul. Nous devons instituer les lieux d’échanges et de bonnes pratiques, d’association et de mutualisation entre éditeurs, pour aider les libraires à marquer la différence (évènements en magasin, sélections thématiques, lectures publiques). Il faut également explorer à plusieurs les solutions logistiques qui apportent une complémentarité entre le Net et les libraires. »

 

02/05/2011

Prix des Cordeliers 2011, dernière sélection !

Vous ne le savez sans doute pas mais la librairie des Cordeliers vient de créer son propre prix, le bien nommé Prix des Cordeliers. Le but officiel étant d'élire ce qui sera pour nous le meilleur livre de l'année. Il s'agit pour les 2 libraires et les lecteurs qui composent le jury de choisir LE roman* qui aura marqué l'année, roman que nous honorerons ensuite comme il se doit. Le but officieux étant bien sûr de parler littérature avec nos lecteurs plusieurs fois par an autour d'un bon verre et d'un bon plat. 

Voici donc notre dernière sélection de livres qui ont particulièrement retenu l'attention des membres du jury.

Si vous avez lu, aimé ou détesté certains de ces romans, n'hésitez pas à nous en faire part sur notre blog ou bien directement à la librairie.

levison, arrêtez, liana, léviArrétez-moi là ! de Iain Levison

éd. Liana Lévi17€

Les bûcheronsde Roy Jacobsenbûcherons, jacobsen, gallimrd

éd. Gallimard16.90€


côme, actes, sud, valjarevic, srdjan, serbeCôme
de Srdjan Valjarevic

éd. Actes Sud21.80€

D'acier de Silvia Avalloned'acier, liana, levi, silvia, avallone

éd. Liana Lévi22€

gifle, belfondLa gifle de Tsiolkas Christos

éd. Belfond22€

Michael Jackson de Pierric Baillymickael, jackson, bailly, pierric, pol

éd. POL19.90€

signal, carlson, ron, gallmeisterLe signal de Ron Carlson

éd. Gallmeister22€

Tous les trois de Gaëltous, trois, brunet, rouergue Brunet

éd. du Rouergue  16€

trauma, mcgrath, actes, sudTrauma de Mcgrath Patrick

éd. Actes Sud21€

 

 

*Ne sont retenus que les romans parus à partir de janvier 2011, en littérature française ou étrangère contemporaine. Sont exclus recueils de nouvelles, romans policier ou SF et livres de poche.

 

17:50 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)