Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'oeil curieux

    Aux Cordeliers, on aime bien ces revues nouvelles qui dynamitent le monde de la presse traditionnelle, soit en en bouleversant la garde-robe, soit en proposant des approches originales du monde sur-informé dans lequel nous vivons en proposant un traitement de l'information tout à fait différent. Vous connaissez déjà le trimestriel XXI, modèle du genre qui offre au journalisme ce double luxe que sont du temps et de l'espace pour des reportages d'une qualité littéraire inégalée. Il y a Usbek et Rica qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau mais ne veut pas l'admettre, tout en proposant une maquette plus ludique et un ton plus impertinent. Le mensuel Books compte aussi parmi nos chouchous avec ce parti pris qui a tout pour nous plaire d'éclairer l'actualité en exploitant les livres qui paraissent dans le monde entier. Muze enfin qui se présente comme un trimestriel culturel plutôt féminin traitant de l'actualité de la culture avec humour et intelligence.

    zmala_2_couv.pngMais connaissiez vous Zmala *? En vérité, nous-mêmes méconnaissions cette revue que nous avions en stock, jusqu'à ce que des clients, en un tir rapproché remarquable, nous informent que nous étions signalés sur leur site comme revendeurs, et qu'ils seraient très intéressés de la feuilleter. Nous l'avons ouverte à notre tour et nous ne pouvons que vous encourager à en faire de même si la photographie dite "de reportage" éveille quelque chose en vous. Une présentation soignée, des portfolios qui font la part belle aux photos pleines pages, des commentaires éclairants qui, en quelques lignes contextualisent les images... Zmala, qui n'en est qu'a son deuxième numéro, est une revue qui se veut avant tout un laboratoire d'expression offrant une issue papier à des collectifs de photographes, en France et dans le monde, afin de donner une meilleure visibilité à ceux qui émergent et de défendre ceux dont la notoriété est déjà établie.

    Alors précipitez-vous tranquillement à la librairie pour découvrir cette revue encore discrète qui se veut "un oeil curieux", et qui pourra, pourquoi pas, s'avérer comme un cadeau de Noël des plus judicieux pour qui s'intéresse à l'actualité, à la photographie ou aux deux.

    *Zmala#02  19€ Réservez un exemplaire ? Cliquez ici.

  • JEAN-FRANÇOIS KAHN à ROMANS !

    Conférence : Une autre société est possible !

    Lundi 29 novembre à 20h au Ciné Lumière.*

    kahn-jean-francois.jpg

    Jean-François Kahn, à l'invitation de la librairie des Cordeliers, tiendra une conférence au Ciné Lumière organisée par l'Association des Apprentis Philosophes

    Licencié en histoire, Jean-François Kahn s'achemine rapidement vers le journalisme après avoir9782213642932.gif travaillé dans un centre de tri postal et comme manoeuvre dans une imprimerie. Témoin précieux de la Guerre d'Algérie, relais des médias parisiens, il devient correspondant pour Paris Presse, éditorialiste à Europe 1 et envoyé spécial permanent pour Le Monde en Afrique du Nord. Ancien directeur de L' Evénément du Jeudi, il est aujourd'hui directeur-fondateur de l'hebdomadaire Marianne. Essayiste de talent, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont  'Les Rebelles: celles et ceux qui ont dit non', 'L'abécédaire mal pensant' 'Dernières salves', 'Où va-t'on? Comment on y va ?' et 'L'alternative' .

    Doté d'un sens affûté de la répartie et d'un penchant affirmé pour la polémique, Jean-François Kahn s'en prend parfois vigoureusement à l'ordre établi, à la pensée unique et à la fameuse bulle politico-médiatique.

    HUGO Kahn.gifJean-François Kahn est aussi un grand admirateur du Victor Hugo debout face à tous les conformismes de son époque, "partisan d'une Europe fédérale et patriote fervent, libéral et anticapitaliste, anticlérical et mystique, pacifiste et défenseur des luttes armées dont celle menée par le Mexique contre Maximilien...".

    Une large sélection de livres du journaliste seront présents lors de cette conférence, qu'il dédicacera à l'issue. Peut-être, si vous passez par la librairie entre 19 et 20h, aurez vous l'occasion de lui toucher un mot ou  deux. Il nous a promis d'y passer s'y restaurer rapidement en toute décontraction avant la conférence, si son train n'est pas en retard.

    *Réservation conseillée auprès des Apprentis Philosophes.

     

     

  • Deux écrivains américains

    Indignation9782070123094.jpg

    de Philip Roth

    trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Marie-Cécile Pasquier

    éd. Gallimard 17.90€

    1951, les Etats-Unis sont en pleine guerre de Corée. Marcus Messner, jeune homme de la côte Est américaine est parti poursuivre ses études dans une université perdue au fin fond de l’Ohio, afin d’échapper à l’accablant amour que son père lui porte. Boucher kasher, celui-ci est très fier de son fils unique de 19 ans et du brillant avenir universitaire qui lui semble promis. Mais il meurt littéralement d’inquiétude dès que celui-ci quitte le domicile familial ou la boutique de Newark où il lui arrive parfois de venir l’aider. Cet amour filial étouffant, Markus n’en peut plus et, au risque de mettre son père au supplice, il part s’installer à 900 kilomètres de là dans l’université très traditionaliste et conservatrice de Winesburg College.

    Ce nouveau roman du vieux Philip Roth est un chef d’œuvre. Un cri de révolte sublime qui dit la détresse d’un jeune homme en avance sur son époque, perdu dans une Amérique puritaine et répressive, qui maltraite sa jeunesse en la faisant vivre sous la menace d’une mort permanente à l’autre bout du monde, dans un combat interminable face à l’ennemi éternel : le communisme. Indignation raconte la courte existence d’un garçon qui nous apprend très vite qu’il n’ira pas au-delà de sa vingtième année, victime de sa propre révolte et d’un « va te faire foutre » de trop lancé à la gueule du respectable doyen de l’université.

    Pourfendeur infatigable des tabous de la société américaine et de ses hypocrisies pudibondes, Roth nous offre, à bientôt 80 ans, un roman magnifique à classer parmi ses tous meilleurs !



    arton20690-d9d03.jpgWendy et Lucy

    de Jon Raymond

    trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Natrhalie Bru

    éd. Albin Michel          22€

    Deux amis se retrouvent et partent pour une longue randonnée en montagne dans l’espoir de retrouver une intimité perdue. Un garçon va devoir se battre parce que ses copains l’ont décidé pour lui. Un veuf d’une quarantaine d’années rencontre par hasard, quelques semaines à peine après la mort de sa femme, l’amie de longue date dont il a toujours été, en vérité, amoureux. Un homme part à la recherche d’un toxicomane qui fut, des millions d’années plus tôt, son meilleur ami. Planté par ses amis alors qu’il est en pleine préparation d’un cochon de lait qui promet d’être succulent, un type invite au débotté à la dégustation les deux ouvriers mexicains qui s’occupent de son jardin. Une jeune femme et un jeune homme se retrouvent enfermés toute une nuit dans la boutique du centre commercial où ils travaillent, et attendent, l’une avec impatience, l’autre avec crainte, le moment où leurs jeunes corps se retrouveront. Dans une ville du nord ouest des Etats-Unis, en route pour l’Alaska où elle espère trouver un job du côté des pêcheries, Wendy perd sa chienne Lucy et va la chercher toute une journée et toute une nuit jusqu’au moment de la révélation ultime…

    Qui choisit pour nous ? Qu’est-ce que la fidélité en amour et en amitié ? A quel moment un lien casse-t-il, une amitié bascule-t-elle dans l’indifférence ? Pourquoi nos vies nous échappent-elles à ce point ?

    Dans ce premier recueil de nouvelles de Jon Raymond, ne vous attendez pas à trouver de ces gens bâtis de certitudes qui affrontent la vie avec insolence et succès, mais plutôt des hommes et des femmes qui tâtonnent autour d’eux et essaient, tant bien que mal, de réussir des choses aussi simples qu’une intimité. Ces nouvelles sont des trésors de tendresse et d’empathie de la part d’un auteur envers ses personnages. On rit, on pleure avec eux, et l’on se retrouve un peu dans ces destins dérisoires qui se tracent en silence comme des pas perdus dans la neige.

    Si vous ne devez lire qu’un seul recueil de nouvelles cette année, Wendy et Lucy est pour vous !

     

  • Noulouk et Poum Poum Tchac !!!

    9782081243866FS.gifNoulouk   Agnès Bertron-Martin et Gwen Keraval  

    éd. Pere Castor 13 €

    Noulouk n'a qu'une seule idée en tête : retrouver Anouk sa bien aimée de l'autre côté de la banquise. Tant pis s'il faut affronter le Dragon qui souffle le Froid, la Sorcière glacée et le Morse Géant. Dès qu'il pourra conduire le traîneau aux douze chiens, il partira la retrouver ! Mais Anouk, aimerait-elle aussi être près de lui ? "En attendant, Noulouk rit dans le vent. Il aime le vent de tout son coeur."

    Agnès Bertron-Martin nous fait à nouveau un merveilleux cadeau d'une sensibilité magique que Gwen Keraval a su saisir dans son illustration.

    Un plaisir à partir de 4 ans ou en première lecture.

     

    9782278064854FS.gifLes musiciens de la Nouvelle Brême  Pierre Delye et Cécile Hudrisier      éd. Didier jeunesse 11,90€

    Il y a Franky le caribou qui veut devenir un grand crooner; Max le castor, le roi des percussionnistes; Dexter, le raton laveur qui fait chanter le vent et Charlie le grizzli qui fait valser les popotins. Qui se ressemble s'assemble alors hop ! à la croisée des chemins les voilà tous réunis. Destination : La Nouvelle Brême ! Mais en chemin... tiens, tiens des braconniers. Il se pourrait bien que... non, lisez plutôt !

    Une nouvelle fois le duo Delye Hudrisier (Sssi j'te mords t'es mort, La petite poule rousse, La Grosse Faim de P'tit Bonhomme) fonctionne à merveille. Le ton est juste et les personnages attachants au possible. Alors tous rendez-vous à la Cabane à Sucre !    A partir de 3 ans.