Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2010

Trahir par amour

Requiem.pngRequiem pour un paysan espagnol suivi de Le gué,

de Ramon Sender

éd. Attila 15€

 

Deux histoires de trahison sur fond de guerre civile espagnole, Requiem pour un paysan espagnol & Le gué est d’abord un douloureux diptyque autour de la question de l’insondable complexité de l’âme humaine.

Dans le premier texte, il s’agit d’un requiem qu’un prêtre doit donner pour un jeune paysan abattu par les phalangistes. Ce jeune homme, il l’a lui-même baptisé puis marié. Avec les années, il est devenu le confident avec lequel il aimait discuter de justice mesurant celle dite « divine » à celle des hommes. Pourtant, il le trahira…

Le second texte, Le gué, se déroule le long d’un cours d’eau aux abords d’un village. Deux sœurs lavent leur linge. Il y’a celle qui a perdu son mari, abattu par les franquistes voilà tout juste deux ans, et celle qui est à l’origine de ce malheur et qui, torturée de remords, tente d’en faire l’aveu en ce triste jour anniversaire. Elle aussi a trahi…

Comment deux personnes en viennent à agir de façon criminelle sans l’avoir vraiment désiré ? Voilà vraiment ce qui semble interroger Ramon Sender… et le perdre dans un puits de perplexité sans fond. Ces deux textes magnifiques de sécheresse nous affligent par la force du remord qui habitera à tout jamais celui ou celle qui aura péché, soit par excès d’amour divin, soit par jalousie, entraînant la disparition tragique de l’objet de leur affection. Oserait-on dire à Sender, qui a vu sa femme et son frère être exécutés par les franquistes, que ces deux textes ne sont pas sur la guerre civile espagnole mais bien plus généralement sur l’absurde de notre condition humaine ?

Un trésor de la littérature espagnole ressurgit du XX° siècle grâce aux curieuses éditions Attila.

24/07/2010

Les Cordeliers vont manger du Bleu !

Pendant deux jours, les libraires seront auprès des vaches, les pieds dans l'herbe, à l'occasion de lableu_1.jpg traditionnelle Fête du Bleu de Saint-Jean en Royans. Une fête en plein air, très nature, organisée par le Parc Naturel Régional du Vercors et destinée à promouvoir la filière lait à travers son AOC fromagère : le Bleu de Sassenage.

Alors venez en toute décontraction et en famille observer, humer, et déguster ce que le Vercors a de meilleur à vous offrir ! Et si vous avez envie d'un livre ou deux, nous serons là avec un vaste choix de livres régionaux, gastronomiques, écolos et une flopée de romans très nature writing.

La Fête du Bleu, c'est à Saint-Jean-en-Royans les 31 juillet et 1er août.

14:05 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

04/07/2010

A mettre dans vos valises !

Roman épistolaire revisité, Quand souffle le vent du nord est un texte brillant, sensible et drôle qui ne peut pas ne pas partir en vacances avec vous !

Une seule lettre vous manque et tout est bouleversé. Pour s'être trompée d'une lettre enGlattauer.jpg rédigeant l'adresse mail d'un magazine féminin dont elle voulait se désabonner, Emmi Rothner va entrer en contact avec un parfait inconnu nommé Léo Leike. De cette erreur humaine dans un monde de technologie va naître une relation épistolaire et amoureuse complètement virtuelle. Mais qui aiment-ils vraiment l'un et l'autre et auront-ils le courage de se rencontrer physiquement et d'affronter leurs fantasmes à la réalité ?

En quelques 300 mails, Daniel Glattauer renouvelle un genre qui a connu son heure de gloire aux XVII ème et XVIII ème siècles. Voici un roman qui se lit d'un trait avec amusement et émotion, un roman parfaitement contemporain qui évite (me semble-t-il) la niaiserie de certaines comédies sentimentales archi-formatées. Alors foncez ! Lisez-le et répandez-le autour de vous ! C'est un vrai bonheur !