Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vingt-et-un

  • Vingt-et-un for ever !

    L'été arrive avec son inévitable lot de lectures d'été, et ses interminables listes de livres conseillés par vos libraires, afin de vous faire passer les longues heures de détente qui vous attendent le plus agréablement possible. Nous aussi, jadis, nous avons fait de ces listes, et sans doute en referons-nous bientôt, à la rentrée peut-être, afin de vous sussurer les titres de nos grandes découvertes littéraires du moment. Mais, là, on a un peu la flemme en vérité. La flemme des listes. On est un peu en vacances, disons. Avant tout le monde. Alors, au lieu d'une liste, on vous propose, une fois encore, de venir à la librairie pour découvrir le nouveau numéro de la revue Vingt-et-un. 

    XXI, vingt-et-un, revue

    Comment vous dire ? Vous ne passerez pas de bonnes vacances si vous n'en mettez pas un ou deux numéro dans vos bagages. Vous raterez vos vacances, comprenez-vous, si vous partez sans cette revue ! Et quand bien même vous partiriez sans et passeriez les plus joyeuses vacances de votre vie, elles ne seraient rien à côté de ce qu'elles auraient pu être accompagnées d'un Vingt-et-un. 

    Le dernier numéro est, une fois, de plus une joie de lecture et de découvertes. Des reportages au fond d'une mine au Chili, à l'intérieur du crâne d'un ancien tueur à gages colombien devenu prêtre ou au plus près des habitants d'une petite ville du Mexique qui a décidé d'entrer en résistance contre les cartels de la drogue, pénétrer dans cette revue est un dépaysement garanti ! Quelques lignes suffisent ! Savez-vous qu'il existe dans les fôrets du Laos un docteur des éléphants qui s'appelle Bertrand ? Un reportage graphique vous le présentera. Savez-vous comment vit et ce que ressent Annie qui conduit son poids lourd
    Badinter.jpgsur les routes de France depuis plus de 30 ans ? Pensez-vous vraiment connaître Elisabeth Badinter ? Et découvrez, à travers un reportage photo sensible, Jusu Jarka qui a perdu ses deux mains en 1999 au cours de la guerre de Sierra Leone. Aujourd'hui, cet homme s'est reconstruit. Il a deux pinces au bout des bras et...

    J'arrête là. La revue est en pile à la caisse. Jetez-vous dessus les yeux fermés. Si l'espace d'un instant en lisant ce petit mot, vous vous êtes dit que cette revue pourrait vous plaire, alors elle vous plaira ! Parole de libraire!

    XXI n°19, 15.50€

    PLUS D'INFOS SUR XXI EN CLIQUANT ICI !