Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2012

Nous comptons sur votre présence !!!

EXCEPTIONNEL !!!

Mana Neyestani à la librairie des Cordeliers !!!

mara, neyestani, métamorphose, iranienne, ça, bande, desinnée

 vendredi 11 mai

dédicace de 18 à 19h à la librairie  rencontre à 19h au bar Le Central

Une métamorphose iranienne de Mana Neyestani

co-édition ARTE éditions / ça et là éditions    20€

Dessinateur de presse durant de longues années pour des journaux à tendance réformiste, l'iranien Mana Neyestani se voit contraint, au printemps 2000, avec la montée en puissance des forces cléricales conservatrices de son pays, à abandonner ce poste pour celui, moins subversif, d'illustrateur pour la presse jeunesse. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, il prendra beaucoup de plaisir à cette "reconversion" et malgré le durcissement du régime iranien, il s'acquittera de sa tâche sans ressentir à aucun moment la moindre pression de la part des autorités. Jusqu'au jour où un dessin malheureux, aux apparences anodines, va l'amener à goûter pendant plusieurs mois au sale parfum kafkaien du Ministère des Renseignements, de la Sécurité Nationale et de ses geôles.

Pour avoir dessiné sans s'en rendre compte un cafard prononçant un mot d'origine turque totalement assimilé au persan, Mana Neyestani va déclencher la colère des populations azéris du nord de l'Iran. Comment peut-on oser comparer les turcs à des cancrelats ?! Afin d'éviter le soulèvement irréversible de l'Azerbaïdjian, une répression violente va être menée par Téhéran qui va, pour apaiser la situation, faire du  jeune dessinateur un bouc émissaire idéal. "Une métamorphose iranienne" raconte cette descente aux enfers, l'enfermement, l'accusation, la menace, l'absence de possibilité réelle de défense,la douleur... Puis la liberté retrouvée mais sans cesse menacée, et l'exil inévitable vers les Emirats Arabes Unis d'abord, puis la Turquie, la Chine et enfin la Malaisie pour s'y mara, neyestaniinstaller. 

Voici donc une BD qui vous scotche autant par l'incroyable histoire qu'elle raconte que par la puissance graphique qui la porte ! Impossible de ne pas penser au trait et à la noirceur de dessinateurs tels que Topor ou Serre. Inventif, métaphorique au besoin, son dessin coule d'une encre où poésie et humour noir ont été broyés puis fondus. Ce livre bouleversant nous concerne tous. A lire et à faire lire toute affaire cessante, croyez-moi !