Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2015

Le vrai du faux

vigan,delphine,lattès,histoire,vraie,après,oppose,nuit,rien,kingD’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

éd. Lattès 20€ 

Elle nous avait laissé bouleversés voici quatre ans à la fin de la lecture de Rien ne s’oppose à la nuit. Quatre années de silence et ce souvenir d’une mère bipolaire ayant mis fin à ses jours que l’on ne pouvait plus détacher de nos mémoires. Delphine de Vigan venait de signer un chef d’œuvre d’autofiction, un livre écrit à bonne distance d’une émotion qui aurait pu tout emporter, l’écrivain et son écriture avec.

Là revoilà avec D’après une histoire vraie, qui semble commencer là où s’était terminé le précédent. La narratrice de ce nouveau roman s’appelle Delphine. Elle est la compagne de François, célèbre présentateur d’une émission de télévison consacrée à la littérature… On l’a découvre dès les premières pages épuisée par le nombre de sollicitations auxquelles elle a dû répondre suite au succès du livre qu’elle a fait paraître, livre dans lequel, elle racontait par le menu la chute dans les affres de la folie de celle qui fut sa mère. Une histoire familiale dans laquelle elle s’est beaucoup exposée, un livre qui la mise en danger et lui a valu de jolies rancunes. On connaît cette histoire là. Delphine de Vigan nous parle d’elle. On est en confiance. Le personnage de L. peut entrer en scène…

L., c’est une lectrice rencontrée par hasard lors d’une soirée parisienne à laquelle Delphine n’avait pas vraiment prévu d’aller. Plus qu’une lectrice, L. se révèle être une véritable admiratrice. De discussions en discussions, Delphine comprend avec joie qu’elle se découvre une nouvelle amie. Quelqu’un avec qui rire et bavarder, de tout et de rien, quelqu’un de bienveillant qui s’intéresse à son travail et se propose même de l’aider à retrouver le chemin de l’écriture après de longs mois passés à tourner à travers toute la France, de librairies en médiathèques, de fêtes du livre en lycées.

Petit à petit toutefois, quelque chose d’inquiétant transparaît de la personne de  L. Une personnalité ambiguë, qui cache une névrose profonde, capable d’accès de colère dévastateurs. Une façon aussi d’être gentiment oppressante, de s’ingérer dans les affaires de Delphine, qu’il s’agisse de ses relations personnelles ou de son travail. Car L. a une idée bien précise de ce que doit être la suite du livre avec lequel l’écrivaine s’est imposée auprès du grand public - ce livre éminemment personnel et douloureux – et elle entend bien pousser Delphine à l’écrire. De gré ou de force…

Delphine de Vigan nous bluffe avec ce nouveau roman. Impossible de lâcher ce thriller psychologique qui bascule dans le monde de la manipulation et de l’aliénation consentie placé sous le haut patronage de Stephen King ! Avec un art du suspens qu’on ne lui connaissait pas, l’auteur de No et moi, de Jours sans faim et Des heures souterraines se permet même, tout au long du récit, de nous faire part au détour de discussions passionnantes entre les deux femmes de ses interrogations concernant la question du vrai et du faux en littérature… C’est virtuose !

D’après une histoire vraie signe le grand retour de Delphine de Vigan à la fiction et, pour notre plus grand bonheur, nous ressentons le plaisir ludique qu’elle a eu à retrouver ce chemin là ! Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est faux dans cette histoire ? C’est à chacun d’y répondre. Ne comptez surtout pas sur elle pour vous répondre mais jetez-vous sur ce livre et ne boudez surtout pas votre plaisir !

rencontre exceptionnelle avec Delphine de Vigan à Romans mercredi 18 novembre

dédicace à la librairie des Cordeliers de 17h à 18h

rencontre à la médiathèque dès 18h30

vigan

 

00:35 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

27/06/2015

LIRE ET MARCHER ET LIRE ET MARCHER ET LIRE ET MARCHER ET LIRE...

initiales, marcher, librairies, indépendantes,Venez à la librairie découvrir le nouveau dossier "Marcher parmi les livres" réalisé et rédigé par les libraires indépendants Initiales.

Les rapports entre littérature et la marche, le temps long dans un monde de l'instantané, des livres qui parlent de la marche comme d'une philosophie, d'une façon de penser le monde, des livres où l'on marche parce qu'on est en quête de quelque chose, parce qu'on est poursuivi, des livres qui flânent ou explorent des sentiers oubliés...

Dans ce dossier qui marche, on parle de King, de Cormac McCarthy, de Jacques Lacarrière, de Bernard Ollivier mais aussi d'écrivains moins fréquentés. De vrais coups de cœur !

Il est aussi question dans ce premier numéro de livres que vous pourrez retrouver dans la quarantaine de librairies qui composent notre groupement. Des perles, des pépites qui vous aideront à passer de bonnes vacances ! Il y a aussi un portrait de librairie (Atout Livre, Paris 11ème) la présentation de la maison d'édition Verdier, un cahier photo autour du livre de Marc Wendelski Beyond the forest et l'interview de l'écrivain Michal Ajvaz qui publie L'autre ville aux éditions Mirobole !

Et tout ça, oui, tout ça pour que dalle ! GRA-TOS !

Pour en savoir plus, venez nous voir où consulter le magazine en ligne sur le site des librairies Initiales.

15/05/2015

C'est le Mois du voyage du 13 mai au 9 juin !

La médiathèques de Romans présentent Le Mois du Voyage

6 mois tome 2.jpgPartenaire de la Médiathèque pour cette manifestation, la librairie  sera présente à l'occasion d'une présentation de la Revue 6 Mois

le Vendredi 29 à 18h30 à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Projection de reportages de photojournalisme autour du monde sous forme de courts métrages. Marie-Pierre SUBTIL, rédactrice en chef de la revue, partagera avec nous les histoires émouvantes, chocs ou simples des reportages publiés dans la revue.

La rencontre est organisée à l'occasion de l'exposition Je suis Walé du photographe de réputation internationale Patrick Willocq

Plus d'infos sur cette formidable revue issue elle-même de la revue XXI : Site de la revue 6 mois.

 

 

nus, culottés, nans, thomassey, voyage

Rencontre avec Nans Thomassey et projection d'un extrait de l'émission Nus et culottés

Jeudi 4 juin à 18h30 Salle communale de Mours.

Nans Thomassey est un baroudeur rendu célèbre par les voyages qu'il a bible, grand, voyageur, nans, thomasseyfait avec son ami Mouts dans la série Nus et culottés diffusée sur France 5. Le principe est simple, on dépose deux personnes toutes nues n'importe où, à charge pour elles d'atteindre un objectif fixé au départ. Nans nous racontera ses anecdotes de tournage et de voyage autour du monde.

Il a collaboré à la Bible du grand voyageur

 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE POUR CES 2 RENCONTRES !

 

 

11:18 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2015

Quel goût ça a la nanotechnologie ?

nanotechnologies, lengler, rivasi, eelv, verts, drôme, conférence,débat

Conférence - débat lundi  mai Salle Charles MICHELS à Romans

Les produits contenant des nanoparticules envahissent notre quotidien. Invisibles à l’œil nu, ces nouvelles molécules hightech laissent parfois deviner leur présence par les accroches publicitaires : aliments aux “saveurs inédites”, “cosmétiques agissant plus en profondeur”, “sous-vêtements antibactériens”, fours et réfrigérateurs “autonettoyants”, articles de sports “plus performants”, et armes plus destructrices…
Sans cesse, les ingénieurs en recherche et développement inventent de nouvelles applications des nanos qui sont commercialisées sans le moindre contrôle, au mépris de la réglementation les obligeant à tester la toxicité des substances avant de les vendre. Or, il s’avère que ces nanoparticules sont souvent redoutables – elles sont si petites que certaines peuvent traverser tous les organes, jouer avec notre ADN et provoquer de nombreux dégâts.
Grâce à son enquête aussi rigoureuse qu’explosive, Roger Lenglet a retrouvé les principaux acteurs des nanotechnologies. Il livre ici leurs secrets et les dessous de cette opération menée à l’échelle planétaire qui, avec le pire cynisme, continue de se déployer pour capter des profits mirobolants au détriment de notre santé.
Avec ce premier livre en français sur la toxicité des nanoparticules, Roger Lenglet tente de prévenir un nouveau scandale sanitaire d’une ampleur inimaginable.

 

En savoir plus sur la soirée ? Site EELV Drôme.

27/04/2015

Génocide arménien

bati, chatenian, dédicaces, arménie, nouvelles, génocideBati Chétanian est originaire de Romans, où ses parents, rescapés du génocide de 1915, avaient trouvé refuge. Elle a fait des études de lettres classiques, avant de se consacrer à celles de l'arménien classique et de sa traduction. Son engagement dans cette voie découle de la conviction transmise par ses parents que la langue arménienne est la seule terre qui reste aux Arméniens déracinés.

Bati Chétanian sera présente le samedi 25 avril, au Festival du Livre franco-arménien à Marseille, dans le cadre du programme du centenaire du  génocide des Arméniens, et

à Romans

le mardi 28 avril à 17 h

à la Librairie des Cordeliers 

où elle dédicacera son livre « Les fils de la dentellière ».

Il fallait sans doute avoir été initiée à l'art ancestral de nouer les fils par une mère dentellière, orpheline réfugiée de Van, pour parvenir à nous faire voyager en une Arménie, réelle et imaginaire, avec autant de subtilité, à travers sept nouvelles dédiées chacune à une cité : Garine, Malatya, Mouch, Kharpert, Yérévan, Spitak et Van.

Les fils de Bati Chétanian sont des mots si finement juxtaposés que son écriture emprunte souvent les univers de la poésie ou du conte. Tradition et modernité ne s'opposent pas ; la seconde s'inspire de la première, d'une profondeur et d'une richesse insondable et bienfaisante. Le raffinement de l'expression ne sert pas seulement une littérature en quête d'émotions, elle sert aussi des sujets d'actualité, parfois violents, comme les mouvements de lutte de libération nationale.

Les fils de la dentellière – aux Éditions Thaddée. 

09:29 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2015

Il est chez nous chez lui : Jérôme Ferrari revient !!!

rencontre - dédicace avec 

JÉRÔME FERRARI 

ferrari, jérôme, principe, actes, sud, heisenberg, dédicace, rencontre, quantique, physique

vendredi 3 avril

Le principe éd. Actes Sud 16.50€

Werner Heisenberg. Un nom très intimement lié avec celui de la physique quantique quand, dans les années 1920, l’apparition de celle-ci va pulvériser le socle de connaissances scientifiques sur lequel reposait notre vision d’un monde atomique bien sage. Voici un homme, habité par un idéal de vérité scientifique forcément sublime (la vérité pourrait-elle être laide ?!) qui parviendra à une conclusion pareille à un puits sans fond d’incertitude… Cette découverte magnifique et horrible passionne Jérôme Ferrari. Comment dire en littérature ce que seules les mathématiques rendent - à peu près - intelligible ? Et surtout, comment expliquer qu’un idéal de beauté pareil s’achève en champignon atomique au dessus de la ville d’Hiroshima ?

Au plus près de la vie d’Heisenberg et des ses errements qui le mèneront à travailler pour les labos nazis, Ferrari suit un destin allemand  « poignant » du XXème siècle. Son écriture, au lyrisme retenu, bombardée de particules du doute, est magnifique et fragile.

 

Dédicace à la librairie à partir de 17h / Rencontre à la Médiathèque Simone de Beauvoir à 18h30

22:24 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)