Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2014

Là grande pépite de cette rentrée littéraire !

prudhomme,sylvain,grands,gallimard,super,mama,djombo,bissau,guinéeLes grands de Sylvain Prudhomme
 
éd. l'Arbalète Gallimard 19.50€
 
I muri. Elle est morte.
Dulce est morte et Couto qui ne l'a pas revue depuis plusieurs années reçoit en pleine figure la nouvelle. En plein ventre même, comme un coup de poing dont il lui faudra une journée entière entière pour se remettre. Dulce, ce fut la femme dont il fut le roi un quart de siècle plus tôt - si jamais il fut possible d'être le roi d'un pareil empire. Elle fut la voix d'un groupe immense de la fin des années 70, le Super Mama Djombo, son arme secrète, et au delà, la fierté chantante de toute une nation libérée enfin du joug portugais.
 
En Guinée-Bissau tout le monde la connaissait et la nouvelle aurait-dû assommer le pays si un nouveau coup de force militaire n'était annoncé pour le soir même alors que le pays espérait enfin, en cet entre-deux tours d'élection présidentielle, voir accéder au pouvoir un postulant peut-être un peu moins pourri que les autres. Mince espoir, certes, mais il est au moins toujours permis d'espéré dans ce pays où, depuis l'indépendance, l'armée place ses hommes de paille aux affaires. 
 
Alors le temps d'une journée, d'une déambulation dans les rues de Bissau, au fur et à mesure que se répand la mort de La chanteuse et que Couto reçoit les condoléances d'amis proches et moins proches, que la tension court les rues et que déjà se font entendre les premiers coups de feu, retour sur une histoire d'amour et sur l'histoire d'un groupe inoubliable et inoublié. Sylvain Prudhomme navigue ici entre fiction et réalité à la barre d'une écriture follement sensuelle, chaloupée comme celles de ces femmes magnifiques qui agacent la tranquillité d'hommes vacant à leurs affaires en leur passant simplement sous le nez. Le Super Mama Djombo a bien existé, de même que Dulce qui en fut la voix, mais sa guitare rythmique, Couto, non, pas plus que l'amour qu'il y eu entre eux bien entendu. Les grands raconte l'histoire d'un groupe qui fut à une époque l'âme d'un pays, avant que celle-ci ne se donne à l'armée comme Dulce elle-même le fera par intérêt en quittant la scène pour la bague au doigt d'un chef de guérilla. prudhomme,sylvain,grands,gallimard,super,mama,djombo,bissau,guinée
 
Hommage a un grand groupe de la part d'un écrivain mais aussi hommage a des musiciens qui furent des étoiles filantes dans le ciel d'un pays heureux - et même au-delà - avant d'atterrir brusquement sur terre pour ne redevenir que de simples noirs sans labeurs, candidats à un exil anonyme le crâne farci d'images de gloire qui aident à vivre et font parfois pleurer en silence.
 
Les grands est grand. Notre grande découverte en littérature française ! Et Sylvain Prudhomme sera l'invité de la librairie des Cordeliers le vendredi 21 novembre ! Dédicace de 18h à 19h et rencontre autour du livre après 19h. Venez nombreux découvrir ce jeune auteur de 35 ans et nous soutenir dans l'organisation de ces rencontres littéraires.

 

Commentaires

Tout à fait d'accord avec le commentaire ci dessus.Belle écriture sensuelle et rythmée.Néanmoins,et sans doute pour des raisons toutes personnelles,je n'ai pas réussi à me laisser prendre dans l'ambiance africaine pourtant si bien rendue.

Écrit par : MONIQUE PARRAU | 20/11/2014

Les commentaires sont fermés.