Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les p'tits Cordel'Yeah ! 7 ème édition

    flyeralbum + tel.pngVos enfants ont entre 3 et 7 ans ? Les Cordeliers leur proposent, tous les premiers samedis du mois, de 10h30 à 11h30, un temps de lecture d'albums pour la jeunesse à deux pas de la librairie, dans un petit salon de thé tout coloré : L'antiqui'thé (rue de la banque).

    L'animation est gratuite mais le nombre de places disponibles est limité à 15, alors pensez à vous inscrire par mail, téléphone ou de vive-voix auprès des libraires.

    Et à l'issue de chaque lecture, une crêpe ou une gauffre à gagner par tirage au sort !  

    La prochaine rencontre aura lieu samedi 15 juin. Tata cigale s'occupera de vous. Alors venez nombreux !

  • Dernière Minute !!! Dédicace exceptionnelle

    A l'occasion de sa venue à Romans

    pour la pièce BRONX de Chazz Palminteri mise en scène par Steve Suissa

    dans le cadre de la saison des spectacles 2012/2013 de Romans Scène :

     

    Photo Francis Huster © Nathalie Ploquin.jpg

    Mr Francis Huster

    dédicacera à la Librairie des Cordeliers son ouvrage

    Et Dior créa la femme

    paru au Cherche midi éditeur

    le mardi 02 avril 2013

    à partir de 17 h.

     

     


    LE LIVRE : Un portrait de Christian Dior ? 

    Couv Francis Huster.jpg

    Oui, mais aussi un miroir dans lequel Francis Huster se regarde et regarde les femmes. 

    Dans ce roman à la fois vrai et fantasmé, où l’on croise son copain d’enfance Patrick Dewaere, Jean-Louis Barrault ou Jean Marais, le comédien s’intéresse aux dernières années de Christian Dior, celles qui ont vu le succès d’un homme, d’un style et d’une marque. En se racontant au travers de l’histoire de Dior, Francis Huster évoque sa mère couturière, ses souvenirs de théâtre, ses rencontres, ses rêves et le parfum envoûtant des années 1950. 

    C’est surtout, dans un style très personnel, enthousiaste et inventif, le prétexte à un éloge de la folie créatrice, de l’excellence française dans ce qu’elle a de plus admirable, de plus élégant, mais surtout, avant toute chose, c’est une déclaration d’amour à celles sans qui Christian ne serait jamais devenu Dior et qui, sans Dior, ne seraient pas tout à fait les mêmes : les femmes. 

    L’AUTEUR : Francis Huster, monstre sacré du théâtre, star de la télévision, vedette de cinéma, est auteur, réalisateur, adaptateur, professeur et metteur en scène.

    Il a déjà publié, au cherche midi éditeur, Lettre aux femmes et à l'amour (2010)

    et tout récemment Albert Camus, un combat pour la gloire aux éditions Le Passeur(03/2013).


    Un grand merci à Eliane Couton de l'agence de presse Gilles Paris


     

  • Le parfum des absents

    Sur la scène intérieure de Marcel Cohen

    éd. Gallimard 17.90€

    cohen, marcel, scène, intérieure, gallimardDifficile de ne pas sortir bouleversé de ce texte mémoriel où les objets les plus quotidiens, un coquetier, un violon, une résille, quelques photos et des odeurs et des parfums, seuls, subsistent pour témoigner de ceux qui ont vécu avant de disparaître à tout jamais dans la nuit et le brouillard...

    Marcel Cohen avait 5 ans lorsque sa famille a été raflée sous ses yeux en 1943 alors qu'il revenait de promenade et observait la scène depuis le trottoir qui faisait face à son immeuble. Pour ne pas attirer l'attention sur  lui, sa mère ne lui a même pas fait au revoir de la main.

    "Je sais bien que les objets familiers sont synonymes d’aveuglement : nous ne les cohen, marcel, scène, intérieure, gallimardregardons plus et ils ne disent que la force de l'habitude. Mais le coquetier, dans le placard à vaisselle, et ne serait-ce que de façon très épisodique, a eu bien des occasions de susciter quelques bouffées de tendresse à l’égard de Marie. Je me dis qu’on ne conserve pas un objet aussi modeste, et aussi défraîchi, pendant soixante-dix ans sans de sérieuses raisons. La crainte de le voir disparaître confirme cet attachement. Le petit coquetier, aujourd’hui, n’est donc pas seulement la concrétion d’un souvenir. Est-il abusif d’y voir la qualité même de ce souvenir, sa texture, quelque chose d’aussi incertain que le reflet d’une aura ?" (Marcel Cohen)

  • 8émé édition du Salon du L'Ivre Jeunesse de Chatillon St-Jean

    A ne manquez sous aucun prétexte :

    salon, l'ivre, châtillon, saint, jean, dédicaces la 8éme édition du Salon du livre Jeunesse de Chatillon St-Jean avec comme chaque année une organisation chaleureuse, une ambiance familiale et des auteurs du tonnerre !

    En tous cas nous, on y sera !!!

    PLUS D'INFOS ICI