Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2010

Séances d'électrochocs

Nu à la chaise de Marie-Thérèse Schmitz

éd. Gallimard 18 €

Appelée au chevet de son père mourant quelque part dans un hôpital marseillais, une femme quitte l'Inde et revient au pays. Retour brutal Nu à la chaise.jpgauprès de cet homme qui n'est plus que l'ombre du tyran aimé de son enfance. Quand elle n'est pas à l'hôpital, elle passe le plus clair de son temps à se promener nue dans l'appartement paternel, allant de tiroir en tiroir, cherchant quelque indice susceptible d'expliquer enfin la mort de cette mère adorée et folle, maltraitée durant de longs séjours en hôpitaux psychiatriques, et disparue trop tôt dans un très étrange accident de voiture... Le temps de quelques semaines, elle va cohabiter avec son frère, homme brutal toujours prompt à lui remettre - au besoin à l'aide d'une gifle - les idées en place, et sa belle-sœur qui entend s'occuper de tout avec le bon sens qui la caractérise. Car c'est certain, cette femme nue n'a plus trop le sens des réalités et fait de travers tout ce qu'elle entreprend. Un peu trop indienne sans doute.

Nu à la chaise est un livre secoué d'électrochocs, où le viol menace sans cesse la sensualité. Un livre admirablement écrit qui, vu depuis le continent indien, en dit par moments beaucoup sur notre France : « Ici, bonne tenue générale mais n'oublie pas qu'ils sont des millions sous anxiolytiques. »

 

 

Les commentaires sont fermés.