Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2013

Les p'tits Cordel'Yeah ! 7 ème édition

flyeralbum + tel.pngVos enfants ont entre 3 et 7 ans ? Les Cordeliers leur proposent, tous les premiers samedis du mois, de 10h30 à 11h30, un temps de lecture d'albums pour la jeunesse à deux pas de la librairie, dans un petit salon de thé tout coloré : L'antiqui'thé (rue de la banque).

L'animation est gratuite mais le nombre de places disponibles est limité à 15, alors pensez à vous inscrire par mail, téléphone ou de vive-voix auprès des libraires.

Et à l'issue de chaque lecture, une crêpe ou une gauffre à gagner par tirage au sort !  

La prochaine rencontre aura lieu samedi 15 juin. Tata cigale s'occupera de vous. Alors venez nombreux !

13/06/2011

Un polar pour grands ados

Tarifa, l'auberge de l'Allemand de Eduardo Iglesias

trad. de l'espagnol éd. Rouge Inside 15€

Pas prévu pour se retrouver dans un rayon jeunesse, c'est pourtant là que nous classerons,tarifa, iglesias, eduardo, rouge, inside, gibraltar, immigration aux Cordeliers, ce très bon roman aux allures de polar d'Eduardo Iglésias. Pour lecteur soucieux d'autrui, à partir de 15 ans.

On l’appelle L’auberge de l’Allemand. Elle est tenue par Max dont le père avait fui l’Allemagne nazie des années plus tôt et était venu s’installer ici, en Espagne pour refaire sa vie. Tarifa est la ville côtière la plus proche du détroit  de Gibraltar et, vue du Maroc, elle symbolise la ville de tous les espoirs. La police y est omniprésente, la mafia des passeurs aussi. Loin de l’ambiance balnéaire du bord de mer où règnent les kite surfeurs, ces sportifs nouvelle génération qui allient le surf au cerf-volant, l’auberge de Max est surtout ouverte aux immigrés fraîchement débarqués qui viennent par hasard y trouver un verre de lait chaud, une couverture ou un coin de matelas pour s’y reposer un instant avant de reprendre la route vers le nord et ce long voyage censé les mener vers une vie meilleure. Max ne pose pas de question. Max est l’Auvergnat que chantait Brassens. Son propre père, en son temps, était l’étranger, le malvenu, et certainement que quelqu’un, alors, lui a porté secours. Il n’est pas trop de toute une vie pour rendre cette générosité à l’autre qui à présent en a besoin, et Max s’y applique au mieux.

Mais les bonnes œuvres de Max embêtent pas mal de monde. Les flics et les mafieux qui ne l’entendent pas de cette oreille. Et quand ceux-là s’en mêlent, notre histoire plonge dans un polar au suspens bien léché.

Tarifa est un roman qui devrait séduire les lecteurs adeptes d’intrigues tirées au cordeau tout en nous faisant réfléchir au monde tel qu’il tourne mal et aux réalités humaines que l’on refuse trop souvent de considérer.


06/04/2011

6ème FETE DU L'IVRE JEUNESSE DE CHATILLON SAINT-JEAN !!!

chatillon, saint, jean, fête, livre, jeunesse, pefEt c'est reparti ! Cette année encore, la librairie des Cordeliers sera partenaire de la Fête du l'ivre Jeunesse de Chatillon du lundi 11 avril au samedi 16 avril ! 9 auteurs et illustrateurs parmi les meilleurs dont Pef, le père du Prince de Motordu qui soufflera cette année ses 30 bougies !

Venez nombreux et en famille, à pieds ou à cheval, pour faire de cette fête une Fête !!!

Le programme et tout plein d'autres renseignements en cliquant ICI.

11/01/2011

DEDICACE JEUNESSE

noulouk.gif

Dédicace Agnès Bertron-Martin, vendredi 14 janvier, à partir de 17h ! 

A l'occasion de la venue d'Agnès Bertron-Martin à l'école Notre-Dame-des-champs pour une représentation de son spectacle Le secret des histoires (adaptation théâtralisée de 6 de ses histoires courtes), la librairie des Cordeliers organisera une séance de dédicace. Celle-ci sera ouverte à tous et toutes.


C'est un grand plaisir pour nous d'accueillir un auteur que l'on aime beaucoup et dont on vous a sans doute rebattu les oreilles depuis la parution il y a quelques mois du superbe La lettre des oiseaux (Nathan) et du non moins poétique Noulouk (Les albums du Père Castor).

09/11/2010

Noulouk et Poum Poum Tchac !!!

9782081243866FS.gifNoulouk   Agnès Bertron-Martin et Gwen Keraval  

éd. Pere Castor 13 €

Noulouk n'a qu'une seule idée en tête : retrouver Anouk sa bien aimée de l'autre côté de la banquise. Tant pis s'il faut affronter le Dragon qui souffle le Froid, la Sorcière glacée et le Morse Géant. Dès qu'il pourra conduire le traîneau aux douze chiens, il partira la retrouver ! Mais Anouk, aimerait-elle aussi être près de lui ? "En attendant, Noulouk rit dans le vent. Il aime le vent de tout son coeur."

Agnès Bertron-Martin nous fait à nouveau un merveilleux cadeau d'une sensibilité magique que Gwen Keraval a su saisir dans son illustration.

Un plaisir à partir de 4 ans ou en première lecture.

 

9782278064854FS.gifLes musiciens de la Nouvelle Brême  Pierre Delye et Cécile Hudrisier      éd. Didier jeunesse 11,90€

Il y a Franky le caribou qui veut devenir un grand crooner; Max le castor, le roi des percussionnistes; Dexter, le raton laveur qui fait chanter le vent et Charlie le grizzli qui fait valser les popotins. Qui se ressemble s'assemble alors hop ! à la croisée des chemins les voilà tous réunis. Destination : La Nouvelle Brême ! Mais en chemin... tiens, tiens des braconniers. Il se pourrait bien que... non, lisez plutôt !

Une nouvelle fois le duo Delye Hudrisier (Sssi j'te mords t'es mort, La petite poule rousse, La Grosse Faim de P'tit Bonhomme) fonctionne à merveille. Le ton est juste et les personnages attachants au possible. Alors tous rendez-vous à la Cabane à Sucre !    A partir de 3 ans.

10/09/2010

Le jardin et la ville


jardin voyageur.jpgVoici un petit bijou de livre pour enfant.L
e Jardin voyageur de Peter Brown relate la transformation d'un petit garçon aux cheveux roux (ce sont les plus beaux, hi ! hi ! hi !), petit rat des bitumes, en un jardinier sensationnel !

Liam se promène dans une ville en béton, grise comme un jour de pluie, où s'élèvent de-ci de-là quelques immeubles aux fenêtres aveugles et autres panaches de fumées d'usines. Bref "un endroit affreusement ennuyeux". Au hasard de sa promenade, entre deux flaques, il tombe sur un accès au vieux viaduc ferroviaire qui traverse la ville de part en part. Depuis longtemps abandonnée, cette voie ferrée n'intéresse plus personne. Qui donc pourrait s'y aventurer sinon un petit garçon curieux en quête d'étonnement. La première chose qu'il remarque, entre deux rails, est une tache de couleur un peu pâle, la seule de toute la ville : des plantes et des fleurs sauvages qui apparemment nécessiteraient l'attention d'un bon jardinier. Et comme il n'y a que Liam dans les parages,  c'est à lui que va revenir cette tâche précieuse. Ainsi allons-nous suivre les progrès de la petite main verte dont le bout de jardin, au fil des saisons, va aller s'étendant, débordant même des limites de la voie ferrée pour envahir l'espace urbain, allant jusqu'à s'immiscer dans les endroit les plus insolites, comme pris d'une insatiable curiosité . Car en effet, le jardin que Liam a révélé est un jardin voyageur. Ce livre commence et se termine avec deux plans larges de la ville. Le premier est tout gris. Le second explose de couleurs ! 

jardin voyageur zoom.jpg

La réussite de ce livre peu bavard, récompensé par de prestigieux prix d'illustration pour la jeunesse aux Etats-Unis, tient d'abord au dessin de Peter Brown, à ses prise de vue architecturales qui donnent à la ville une cohérence, un souci d'exactitude dans les perspectives, qui font que quelque soit l'angle à partir duquel il dessine cette cité envahie par la verdure, il est possible de s'y situer précisément. Cela peut même devenir un jeu avec l'enfant une fois l'histoire lue. Partir d'un dessin et retrouver ensuite sur le plan large de la ville en dernière page où il se situe. De même retrouver sur ce plan large tel ou tel détail (un carreau cassé, une borne à incendie, une vieille carcasse de voiture) rencontré durant la lecture devient terriblement excitant, car tout y est ! L'auteur a fait de cette ville un univers en miniature dans lequel il nous semble faire terriblement bon vivre.

Le jardin voyageur

de Peter Brown

éd. NordSud, 14€